OK mot de passe oublié ? Les identifiants sont incorrects
Liens Ignorer la navigationAquatiris > Notre métier > Nos valeurs

Nos valeurs

Les valeurs de l'entreprise sont la performance, l'économie, l'écologie et la citoyenneté.
techniciens_Aquatiris.JPG

La Charte AQUATIRIS

Elle représente les valeurs que nous défendons. En voici les grandes lignes ...

Autonomie et valorisation des matières

Boues-et-compost-sur-FV-5ans-(13).JPG

L'assainissement dit autonome usurpe bien souvent le terme «autonome» puisqu'en réalité, il engendre des boues (résidus non solubles, issus de l'activité biologique des bactéries qui épurent les eaux usées). La collecte et le traitement des boues (matières de vidange des fosses) constituent un problème pour les collectivités : coût, transport, surcharge des stations d'épuration existantes…

La concentration des boues de l'ensemble des installations individuelles entraine une pollution locale. Leur élimination participe à l'appauvrissement du cycle de la matière organique tandis que le compostage des matières organiques que nous rejetons l'enrichit.

Le processus de compostage transforme nos déchets en terreau, aux propriétés similaires à celles du terreau forestier. Il n'est pas malodorant et est utilisable au jardin d'ornement.

Nous défendons le respect des cycles de la Vie et une gestion locale des matières, à contrario d'un traitement délocalisé coûteux et générateur de nuisances et de pollutions.

Les toilettes sèches et/ou les filtres plantés de macrophytes ne génèrent pas de boues mais un compost valorisable, il s'agit donc d'une véritable autonomie.


Limiter les impacts environnementaux et valoriser les eaux usées

P1010184.JPG

L'eau douce est précieuse. Elle est à la base de toute forme de Vie. C'est pourquoi nous devons la préserver en diminuant notre consommation et en rendant au milieu naturel une eau assainie. Un dispositif d'assainissement doit être efficace, mais cet effort ne doit pas se faire au détriment du reste.

Si l'installation d'un dispositif d'assainissement nécessite de gros travaux, engendre de nouveaux déchets et que la pérennité de l'installation est limitée, l'écobilan n'est pas satisfaisant.

Le rôle des plantes est avant tout mécanique : associées aux vers et autres petits animaux, elles assurent une action anti-colmatante du substrat. Les plantes n'assurent pas directement le processus d'épuration, c'est toujours le résultat d'une activité bactérienne, quel que soit le dispositif d'assainissement.
Les bactéries se fixent sur le substrat composé de sables/graviers et sont nourries des eaux usées. Elles consomment la matière carbonée ainsi que des nutriments et de l'oxygène et rejettent du dioxyde de carbone et de la vapeur d'eau (processus de respiration). Le rôle des plantes est d'améliorer le substrat grâce à la rhizosphère (ensemble des tiges souterraines et des racines), offrant ainsi des conditions épuratoires optimum. Grâce à ces processus efficaces et aux aérobies, les rejets en fin de filière sont incolores et inodores. Ils sont valorisables et peuvent être utilisés en ferti-irrigation pour la valorisation bois-énergie ou pour les jardins d'ornement. Ceci permet d'infiltrer les rejets tout en les valorisant.

Pour aller plus loin…

• L'utilisation de toilettes sèches permet une économie d'eau substantielle : 30 à 40 % de la consommation des ménages provient des toilettes à chasse d'eau. Les toilettes sèches épargnent nos eaux usées d'une forte pollution organique et bactériologique.

A notre sens, une filière d'assainissement doit être efficace, tout en étant la plus simple ou rustique possible avec une durée de vie longue. De plus, les eaux usées efficacement épurées constituent un potentiel valorisable au jardin d'ornement.


Valorisation esthétique

2011-07-Tournee-Toilettes-Seches-(20).JPG

Les filières classiques d'assainissement individuel considèrent les eaux usées comme un déchet, un déchet qu'il faut enfouir. C'est pourquoi elles sont enterrées. Du même coup, l'accès en est rendu difficile, ce qui peut imposer de lourdes interventions et des frais importants au moindre problème.

AQUATIRIS conçoit les filières d'assainissement avec une volonté d'intégration paysagère.
La station est constituée de filtres successifs végétalisés ; les espèces de plantes choisies sont rustiques et poussent naturellement dans les milieux humides. Elles ont une durée de végétation longue, avec une floraison pour certaines, comme la menthe, l'iris, la salicaire et le plantain. En fin de traitement, une zone de rejet, plantée d'espèces ligneuses, complète l'aménagement paysager.

Au contraire, nous considérons les eaux usées comme étant une ressource profitable à l'installation d'une zone humide plantée, dont l'esthétique agrémente le jardin. Cette visibilité assure aussi une accessibilité aisée de chaque ouvrage en cas de dysfonctionnement. Pour autant, les risques sanitaires ne doivent pas être oubliés, d’où la nécessité de prendre des précautions à la conception comme à l'utilisation.


Aspect sanitaire

NEVEU-2009-04-003.jpg

L'efficacité des filtres plantés est reconnue, tant en assainissement collectif qu'individuel. Sa particularité est de recevoir les effluents bruts sans décantation primaire (fosse), ce qui la démarque des autres filières. Cette technique est une spécificité française. D’ailleurs, en collectif, la France montre le chemin d'une filière aux nombreux atouts.

La visibilité et l'accessibilité des filières plantées en facilitent le contrôle et l'entretien. Toutefois, cela pose la question, dans le cas des installations autonomes, des risques sanitaires liés à l'accessibilité aux effluents.

Pour éviter le contact accidentel entre l'usager et ses effluents, AQUATIRIS met en place une clôture pour protéger l'accès à la filière et une grille au-dessus du filtre vertical.

Trouvez le bureau d'étude le plus proche
sur la carte
ou par