Trouver un expert en phytoépuration près de chez vous.
Assainissement non-collectif

Assainissement non-collectif

Le traitement des eaux usées rejetées par un logement est un processus essentiel qui permet d'assurer l'hygiène et le bon fonctionnement de votre habitation. Pour ce faire, les propriétaires ont généralement le choix entre différents types d'assainissement individuel, notamment lorsque leur système d'assainissement des eaux usées n'est pas raccordé au tout-à-l'égout. Si vous hésitez dans le choix du système d'assainissement non collectif qui convient pour votre maison, Aquatiris vous propose ses services dans l'installation d'un des systèmes les plus efficaces, les plus pratiques et les moins onéreux : la phytoépuration.

Quel type d’assainissement individuel choisir ?

Selon l’article L1331-1 du Code de la santé publique, tous les immeubles ou maisons qui peuvent être rattachés au réseau d’assainissement collectif des eaux usées ont l’obligation de procéder au raccordement à tout-à-l’égout. Cette obligation concerne les bâtiments et maisons dont les réseaux d’égouts sont situés sous la voie publique. De plus, l’accès à ces voies publiques depuis ce type d’habitations doit être direct ou se faire par l’intermédiaire de servitudes de passage ou de voies privées.

Pour savoir si votre habitation est raccordée au réseau d’assainissement collectif public, il suffit de vous renseigner auprès de votre mairie. Lorsque c’est le cas après vérification, vous avez alors une durée maximum de deux ans pour réaliser des travaux de raccordement au tout-à-l’égout. En revanche, si votre habitation ou immeuble ne fait pas partie des logements qui doivent être raccordés au réseau communal d’assainissement. Vous devez procéder à l’installation d’un système d’assainissement non collectif, c’est-à-dire un assainissement individuel. Dans ce cas, de nombreuses options sont envisageables.

Assainissement collectif

L’utilisation d’une fosse toutes eaux

La fosse toutes eaux fait partie des filières traditionnelles d’assainissement des eaux usées. Ce système d’assainissement est également connu sous le nom de « fosse septique », même si contrairement à ce dernier, ce système traditionnel recueille les eaux usées d’une habitation. Très répandue, la fosse toutes eaux présente en général une bonne efficacité épuratoire lorsqu’elle est parfaitement installée. Toutefois, l’inconvénient est la vidange à assurer et financer tous les 3 ans (environ) tout comme sa réhabilitation (durée de vie) tous les 10 ans.

Ce système utilise principalement le phénomène de décantation pour assainir les eaux usées de votre habitation. Il présente à sa surface les matières grasses et les huiles qui vont flotter au-dessus de l’eau tandis que les matières les plus lourdes se déposeront au fond de la fosse. Les eaux usées situées entre ces deux éléments seront ainsi traitées dans les filtres qui sont installés en aval. Les fosses toutes eaux présentent généralement trois types d’installation à savoir le tertre d’infiltration, l’épandage et le filtre à sable.

L’utilisation d’une micro station d’épuration

La micro station d’épuration fait partie des filières autonomes agréées d’assainissement des eaux usées. Ce système d’assainissement des eaux usées ne nécessite pas la construction d’une fosse toutes eaux en amont, car il procède à la fois au prétraitement qu’au traitement des eaux usées. En revanche, la micro station d’épuration ne convient pas aux habitats non permanents comme les résidences secondaires par exemple. Elle fonctionne également grâce à l’énergie électrique. En cas de coupure de l’alimentation, votre système d’assainissement n’est donc plus fonctionnel.

L’utilisation d’un filtre à massif de zéolithe

Le principe de fonctionnement des filtres à massif de zéolithe est presque semblable à celui des filtres à sable. La seule différence est qu’ils permettent une pose plus compacte. Ce système d’assainissement individuel est généralement préconisé lorsque les dimensions de votre terrain sont relativement petites. L’installation de ce système prend en effet moins de place, même s’il s’agit d’une des plus onéreuses.

D’autres systèmes d’assainissement individuel comme les filtres plantés (phytoépuration) permettent également d’assurer le traitement des eaux usées de votre habitation. C’est notamment le système préconisé par Aquatiris pour assurer un meilleur traitement des eaux usées de votre maison, avec un système possédant une durée de vie équivalente à celle de la maison.

Assainissement individuel écologique

Pour rappel, lorsqu’une maison n’est pas reliée au tout-à-l’égout, elle doit disposer d’un système d’assainissement non collectif, également appelé assainissement individuel. En tant que propriétaire, vous avez en effet l’obligation d’installer un système d’assainissement non collectif afin de protéger les occupants des dangers liés aux rejets des eaux usées issues de votre habitation. En parlant d’eaux usées, il s’agit entre autres :

  • des eaux grises telles que les eaux issues des équipements comme le lavabo, la machine à laver,
  • des eaux-vannes qui proviennent principalement des toilettes de votre habitation.

Cette installation a également un but écologique, car elle permet de réduire les risques de pollution de l’environnement. Pour l’installation d’un système d’assainissement individuel écologique dans votre habitation, Aquatiris vous propose ses services. Aquatiris est en effet spécialisé dans l’assainissement écologique, sans fosse ni vidange. Notre réseau national utilise le principe de la phytoépuration pour traiter les eaux usées rejetées par votre maison. À l’instar d’un bureau d’étude en assainissement, nous réalisons également une étude de vos sols et nous réalisons les travaux d’installation de votre système d’assainissement.

Filtre fleuri phytoépuration

La phytoépuration, de quoi s’agit-il ?

La phytoépuration fait partie des méthodes d’assainissement écologique utilisées par nos experts pour le traitement des eaux usées issues de votre maison. La phytoépuration regroupe l’ensemble des méthodes d’épuration naturelle qui utilisent les plantes pour filtrer et traiter les eaux usées provenant de votre habitation. Ce système écologique n’exige pas l’installation d’une fosse toutes eaux en amont.

Au contraire, la phytoépuration fonctionne principalement à partir d’une combinaison entre des végétaux et des micro-organismes dans un écosystème créé pour le traitement des eaux usées. Cette méthode permet de traiter les polluants, notamment les métaux, les phosphates ainsi que les nitrates présents dans les eaux usées rejetées par votre habitation. En d’autres termes, l’installation d’un système d’assainissement par la phytoépuration a donc pour principal but de détruire les agents biologiques infectieux que l’on retrouve généralement dans les eaux usées.

Comment fonctionne le principe de la phytoépuration ?

L’installation d’un système d’assainissement individuel écologique par la méthode de la phytoépuration est toute simple. Tout d’abord, nos experts créent un filtre dans lequel seront rejetées les eaux usées de votre maison. Les plantes épuratrices présentes dans ce bassin auront pour mission de produire de grandes quantités de substances colloïdes. Ces substances ont le pouvoir de traiter les agents biologiques infectieux présents dans les eaux usées de votre habitation.

De plus, les plantes épuratrices transforment les matières organiques présentes dans les eaux usées en matières minérales, grâce à l’action des bactéries aérobies. Quant aux éventuels problèmes de colmatage, les actions mécaniques du vent sur les plantes épuratrices permettent la plupart du temps de les éviter. Les actions du vent font en effet bouger les racines de ces plantes entraînant ainsi une bonne aération du substrat. Si vous souhaitez mettre en place un système d’assainissement individuel écologique dans votre habitation, faites confiance à Aquatiris pour un travail et un résultat de qualité.

Les avantages du système de la phytoépuration

En choisissant le système d’assainissement par la phytoépuration proposé par Aquatiris, vous bénéficierez de nombreux avantages. Très économique, il s’agit d’un des systèmes d’assainissement les moins coûteux à moyen terme (pas de frais d’entretien ou courant) pour le traitement individuel des eaux usées de votre maison. Il ne nécessite généralement pas de grandes constructions. Très pratique, la phytoépuration est également un système durable qui ne présente aucun risque de colmatage, contrairement aux autres systèmes d’assainissement comme les stations d’épuration classique par exemple.

Si vous avez l’âme écologique, le système de la phytoépuration est la méthode d’assainissement individuel dont vous aurez besoin dans votre maison. Ce système ne produit ni odeur ni boues polluantes. Il ne consomme aucune énergie et n’entraîne également aucune pollution liée au transport. De plus, la construction de Jardin d’Assainissement peut être un projet esthétique qui apportera une touche moderne à votre habitation. Pour finir, la phytoépuration permet d’obtenir de l’eau propre que vous pourrez utiliser pour arroser votre jardin d’ornement. Ce qui vous permet de réaliser des économies sur votre consommation d’eau.

Redevance d’assainissement non collectif

Comme c’est le cas pour les propriétaires de logement raccordé à l’assainissement collectif, les usagers d’une installation d’assainissement individuel doivent payer une redevance spécifique. Ce montant permet en effet au SPANC de financer les charges de contrôle des installations. Plus concrètement, les propriétaires de logement non raccordé au système d’installation non collectif n’ont, en principe, pas à payer les redevances perçues par les communes pour l’assainissement collectif.

Ces derniers n’ont également pas à leur charge les travaux de raccordement au réseau public et n’ont pas à participer aux frais de sa maintenance. Cependant, les installations d’assainissement non collectif sont également soumises aux missions de contrôle et d’entretien du SPANC. De ce fait, ces propriétaires doivent également payer ce que l’on appelle une redevance d’assainissement non collectif. Cette redevance constitue une contrepartie du service rendu par cet organisme.

Assainissement non collectif redevances

Selon l’article R 2224-19 et suivant le Code général des collectivités territoriales, la redevance perçue par le SPANC pour la conception, la vérification et l’exécution des installations du système d’assainissement non collectif sont en effet à la charge du propriétaire. De plus, en ce qui concerne la redevance perçue par le SPANC pour le diagnostic de bon fonctionnement et d’entretien, elle est à la charge du titulaire de l’abonnement d’eau. Elle peut toutefois être facturée au propriétaire et ce dernier peut la récupérer sur les charges locatives.