Trouver un expert en phytoépuration près de chez vous.
Assainissement

Assainissement

Les habitations non raccordées à un réseau d'assainissement collectif (égout) doivent être équipées d'un système d'assainissement non collectif (ANC) qui fonctionne correctement.

Assainissement

Les eaux usées

Les eaux usées sont toutes les eaux “polluées” par une utilisation domestiques. On parle d’eau “ grise ” (lavage de la vaisselle, lessives, bains, douches…) et d’eaux “ noires ” (WC).

 

Quelles sont les différents types d’assainissement ?

Quelle que soit la filière, 3 étapes sont identiques : la collecte, le traitement et l’évacuation des eaux usées.

En ANC, on distingue deux grandes filières :

  • Les filières classiques ou traditionnelles : une fosse septique toutes eaux + traitement par le sol en place ou par un filtre à sable.
  • Les dispositifs agréés : filtres compacts, microstations et filtres plantés tels le Jardin d’Assainissement Aquatiris.

 

Assainissement collectif

Aujourd’hui, nombre de bâtiments et maisons d’habitation sont raccordés à un réseau public de collecte des eaux usées (plus connus sous l’appellation de “tout-à-l’égout”). C’est l’assainissement collectif qui permet d’acheminer ces eaux vers une station d’épuration. L’assainissement collectif désigne ainsi par définition un système d’assainissement dans lequel les eaux usées sont collectées et acheminées vers une station d’épuration de manière collective. Il comprend les équipements de traitement ainsi que le réseau de collecte.

 

Assainissement non collectif

Quand une maison ne peut pas être reliée à un réseau public (implantation en zone rurale, hameau isolé difficilement accessible géographiquement…), elle doit installer un système de collecte et de traitement des eaux usées individuel et autonome, on parle alors d’assainissement non-collectif (ANC).

Tout d’abord par obligation légale ! Chaque habitation non desservie par un réseau public de collecte des eaux usées doit être équipé d’une installation autonome pour traiter ses eaux domestiques usées afin de prévenir tout risque sanitaire et réduire son impact sur l’environnement. Chaque propriétaire de maison bénéficiant d’un système de ANC doit s’assurer de son entretien régulier et de son bon fonctionnement.

 

Assainissement écologique

C’est bien connu un sol, sans plante ni matière organique, devient un désert de sable où peu d’organismes peuvent y vivre : les plantes améliorent la structure des sols et permettent la vie. Dans une phytoépuration, c’est le même processus qui se passe : les eaux usées traversent un massif de gravillons, sables et de racines de plantes, qui offrent un milieu de vie idéal à une multitude de micro-organismes. Ceux-ci vont se nourrir de nos déchets, plus ils sont nombreux, plus ils mangent et donc moins il en reste dans les eaux usées.

Les plantes ont aussi un rôle mécanique qui empêche le colmatage, ennemi juré des assainissements. L’action du vent, la croissance des plantes, l’activité des micro-organismes et vers de terre permettent au sable d’être “en mouvement” et de toujours laisser passer l’eau.

 

Quelles aides pour l’assainissement ?

Les propriétaires qui font procéder aux travaux de réalisation ou de réhabilitation par des entreprises privées peuvent bénéficier :

  • des aides distribuées par l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH), dès lors qu’ils en remplissent les conditions d’attribution ;
  • du taux réduit de TVA (10 %) sous condition ;
  • de prêt auprès de la Caisse d’Allocation Familiale ou d’une caisse de retraite.

Pour en savoir plus, sur les travaux éligibles, les formes d’aides, les conditions et qui peut en bénéficier, consulter :

Les propriétaires qui souhaitent confier la réalisation ou la réhabilitation de leur installation d’assainissement non collectif à la collectivité s’acquittent des frais correspondant aux travaux effectués et tenant compte des éventuelles subventions versées à la collectivité :

  • par les agences de l’eau
  • par les conseils départementaux

Afin de connaître les dispositifs existants sur votre secteur et les critères d’éligibilité, orientez-vous vers le SPANC (Service Public de l’Assainissement Non-Collectif) dont vous dépendez ou à défaut votre mairie.