Trouver un expert en phytoépuration près de chez vous.
L'assainissement à la source, c'est quoi ?

L'assainissement à la source, c'est quoi ?

Nous pouvons dire aujourd’hui, que 4 missions ont construit la pensée de l’assainissement au 20ème siècle : Collecter, transporter, traiter et rejeter les eaux usées. Quels objectifs ont servi ces 4 missions ?

Premièrement, assainir les villes. En effet, ce fut un tel succès, qu’aujourd’hui, nous portons un regard naturel à la salubrité des villes. Deuxièmement, protéger les masses d’eau et maintenir un bon état écologique des milieux aquatiques. Résultat, les eaux usées sont aujourd’hui considérées comme des déchets et nous avons oublié que celles-ci constituent des ressources. Des ressources quand les eaux usées peuvent être utilisées une seconde fois (pour l’arrosage par exemple), et également des res- sources pour les nutriments qu’elles contiennent, oubliés de l’agriculture moderne qui n’utilise plus le cycle naturel de la matière organique. Or dans un esprit d’efficience globale et d’économie circulaire, il est logique que la valorisation des eaux usées complète les missions initiales de l’assainissement.
« Que la boucle soit bouclée »

En trois décennies, l’assainissement collectif a fait d’énormes progrès pour récupérer les nutriments et l’énergie contenus dans la matière organique des eaux usées grâce au compostage et la production de biogaz, par exemple. Mais ces techniques sont marginales et l’assainissement collectif a ses limites, notamment sa capacité. Il semble pertinent qu’un assainissement dé- centralisé prenne le relais ne serait-ce que pour éviter les coûts exorbitants qu’impliquerait le changement des équipements existants pour suivre l’extension urbaine.

Ce sont donc des changements de paradigmes qu’il faut entreprendre. Préférer décentraliser l’assainissement et chercher à valoriser avant de traiter. C’est ce que pro- pose de faire « l’assainissement à la source ».

Historiquement, Friedensreich Hundertwasser, architecte avantgardiste des années 70, accordait une place centrale aux toilettes à compost dans ses bâtiments. Son univers jubilatoire et truculent s’inscrit déjà dans l’esprit de circularité d’aujourd’hui. En France le réseau de l’assainissement écologique (RAE) regroupe les acteurs de l’assainissement à la source et réalise un formidable travail de défrichage sur le sujet depuis plus de 10 ans. Ailleurs, des expérimenta- tions, à différentes échelles, ont également été menées. Aujourd’hui, beaucoup d’acteurs en France s’accordent sur l’intérêt de l’assainissement à la source. Une nouvelle perspective s’ouvre afin qu’une véritable expertise fran- çaise se développe et rayonne. Gageons que les rencontres des acteurs de l’assainissement non collectif à Dijon les 17 et 18 octobre 2019 en soient le promoteur.